Les sites de rencontres en ligne sont monnaie courante… Avec ces photos trafiquées, quand elles ne datent pas d’une folle jeunesse datée au carbone 14, bonjour les désillusions dans la « vraie » vie. Et puis, à passer des heures derrière son ordinateur à parler à un étranger, on a les fesses qui ramollissent. Pour tout dire, je ne suis pas en recherche d’un partenaire, mais quand j’ai découvert le concept du sport dating, ma curiosité l’a emporté. Il me fallait le tester !

FRAPPER EN PLEIN CŒUR

Debout dans la pièce, Anna, notre professeur de sport ou de séduction, je ne sais pas trop, choisit pour nous notre premier partenaire. “Sophie, tu viens ici”. Puis, c’est dans le sens contraire des aiguilles d´une montre que nous changeons de partenaire de jeu toutes les 2 minutes et demie. C’est parti !

Mon premier partenaire de sport est Nathan. Il démarre les festivités en m’embrassant sur la joue. Rapide. A se lancer sans s’échauffer, il risque un claquage. Dès les premiers instants, mon envie de contact avec lui, ne serait-ce que pour ces exercices d’échauffement, est moindre. Grand, barbe de trois jours, chauve et mains moites. Il n’est pas très bavard et semble mal à l’aise. Debout, face à face, l’exercice consiste à plier les genoux, à sauter mains en l’air et à faire un high-five avec son partenaire. Nos mains se ratent chaque fois. Un signe que ça ne passe pas entre nous ?

Le suivant, Alex est beaucoup plus jovial. Grand sourire, beaux biceps, mais pas trop non plus, il a l’air bien plus sûr de lui. Nous rions de ma difficulté à réaliser l’exercice. Nous parlons cinéma, il semble que nous ayons un autre point commun que le sport. Pas le temps d’aller plus loin, il est déjà temps de passer au suivant.

sport datingLe troisième restera anonyme. J’ai oublié son nom. C’est pour dire l’effet qu’il m’a fait. La conversation a brièvement tourné autour du triathlon, des marathons. Il m’épuisait déjà, mais pas physiquement.

C’est à Ben que je dois mes éclats de rire. Il m’aide à étendre mes muscles et moi les siens. Nous sommes donc tous deux bien détendus. Son accent et son sourire sont charmants. Nous parlons voyages. L’exercice de renforcement de la ceinture abdominale me semble tout à coup beaucoup plus facile que d’habitude. Il ne se prend pas au sérieux et c’est avec regret que je dois déjà me tourner vers le suivant.

Puis, il y a eu Jean et Bertrand. Tous les deux plutôt barbants. Le premier n’a, semble-t-il, jamais entendu parler de sport avant ça et le second se sentait vraiment bien, mais moi, comment dire, je le sentais beaucoup trop !

Quelques jours et courbatures plus tard, c’est par e-mail que je dois voter pour mon favori, Ben, et s’il a voté pour moi aussi, nous serons mis en contact et pourrons avoir beaucoup d’enfants très sportifs.  Je ne suis pas convaincue d´avoir trouvé l’âme sœur pendant ce marathon de la séduction. Seule certitude, j’ai renforcé mes abdos-fessiers et c’est déjà ça !

+ d’infos : La vie est Bulle organise un Sport Dating, dimanche 1 février 2015 à 15h au Parc de la Tête d’Or de Lyon, Place Général Leclerc. Rendez-vous ensuite tous les premiers dimanches de chaque mois dans des endroits surprenants, avec des sports différents, du fun et de la bonne humeur. lavieestbulles.fr

Crédit photo: © gstockstudio – © kanzefar – Fotolia