Un récupérateur d’eau musical en forme de vase coiffé d’une cymbale, vous en rêviez ? Laure Gremion l’a fait !

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. A seulement 22 ans, Laure Gremion remportait déjà le prix national Suisse James Dyson Award pour sa brouette « Accolade ». Laure n’en était pas à son premier essai dans le jardin. Elle y avait déjà joué en transformant un récupérateur d’eau de pluie en appareil musical : Le « Ting », un vase récupérateur d’eau coiffé d’une timbale musicale en laiton .

L’objet, développé pendant ses études avec une étudiante Pékinoise, tire son nom du bruit des gouttes qui tombent sur la timbale. « Une manière poétique de récolter de l’eau» explique-t-elle.

Conseil pour la récolte d’eau de pluie : Recueillir et stocker la pluie pour une utilisation ultérieure est une pratique qui permet de sauver la planète et le porte-monnaie. Si vous n’avez pas la chance de vous offrir le « Ting », vous pouvez tout de même œuvrer à la récolte d’eau de pluie d’une manière très simple. Placez un baril de pluie sous la descente de votre maison pour collecter l’eau de pluie qui vous servira à l’irrigation du jardin, ajoutez un robinet pour cuve et vous voilà servi ! C’est payant pour la planète et l’eau de pluie est gratuite !

« Ting » est un collecteur de pluie pour le jardin. La partie supérieure en laiton est réalisée à l’aide de la technique de fabrication des cymbales. La plaque en laiton est martelée et chauffée à la main jusqu’à ce qu’elle prenne une forme incurvée et naturelle. Au fur et à mesure que les gouttes de pluie tombent sur la partie supérieure, une musique délicate peut être entendue.

      

L’eau est ensuite recueillie dans le vase en céramique et peut être utilisée pour arroser les plantes d’intérieur. Ce projet a été développé lors d’un atelier d’été avec Chenya Wang de l’Université de Tsinghua. Un produit réalisé en édition limitée et numérotée.